Vade-mecum aux élus pour la vaccination des âgés à domicile,

Vade-mecum aux élus pour la vaccination des âgés à domicile, proposition de 6 mois entre 2 injections de vaccins ARN messager ou nouvelle priorité en centre de vaccination pour les AESH… les dispositifs pour accélérer la campagne ne manquent pas.La campagne vaccinale contre le Covid-19 poursuit son déploiement. Les dispositions et propositions qui ont été prises ou annoncées ces dernières semaines s’articulent autour d’un objectif cible : garantir une immunité collective en accélérant la vaccination pour sortir au plus vite de la crise sanitaire. Pour ce faire, certaines priorités évoluent.

Dans ce contexte, la politique du « aller vers » les personnes les plus fragiles est renforcée. Si au début de la campagne le public cible se trouvait tout particulièrement en Ehpad et en unités de soins de longue durée (USLD), aujourd’hui les âgés à domicile ont toute l’attention de Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l’Autonomie. En déplacement dans le Pas-de-Calais, elle a souligné que « les personnes âgées de plus 75ans, en particulier celles isolées, notamment en milieu rural, prennent plus difficilement rendez-vous pour se faire vacciner et ne se déplacent pas facilement en centre-ville« , rapporte son ministère par communiqué. Une problématique qui rejoint celle de l’isolement de cette population. Les réponses apportées en termes de dispositifs « d’aller vers » ces âgés passent principalement par les équipes mobiles, les vaccinations à domicile, les dispositifs d’appel téléphonique ou d’aide à la prise de rendez-vous… La ministre en déplacement a aussi présenté un vade-mecum à destination des élus municipaux pour accélérer la vaccination des personnes âgées vivant à domicile (à télécharger ci-dessous) et leur apporter les grandes lignes de la campagne vaccinale à domicile. Il y est question du repérage, des dispositifs et d’exemples de messages à diffuser.

Retour page d’accueil